Conseils, Mexique, Finances

L’immigration au Mexique

Combien de temps peut-on rester au Mexique en tant que touriste ? Comment faire en cas de dépassement de ces droits migratoires ? L’immigration est un monde en part, et j’essaie de vous aider mieux comprendre comment cela fonctionne au Mexique.

L'immigration au Mexique : l'art de faire peur

Comme de partout, traiter avec l'immigration n'a rien de plaisant et de divertissant. C'est généralement un moment de stress, source de problème, que de traiter avec l'immigration, que ce soit à l'arrivé, au départ, ou aux autres "points de contrôle" (pour les non touristes). Avant toute chose, essayez de relativiser vos problèmes avec la migration, ça n'en vaut pas la peine.

Mon expérience avec l'immigration au Mexique :

Qui de mieux pour vous parler d'immigration que moi qui ai vécu tous les problèmes du monde d'un point de vue migratoire ? Je suis arrivé au Mexique avec un visa PVT (dans sa première année au Mexique) avec deux autres amis, l'un ayant également un visa PVT et l'autre venant en touriste. Premier conseil : ne passez pas en groupe au service d'immigration lors de votre arrivé au Mexique, c'est une source de problème, d'autant plus si vous n'avez pas tous les même visa. Par la suite, j'ai perdu mon passeport, mon visa et mon FMM (formulaire migratoire) dans le bus entre l'aeroport et le centre-ville de Cancún. Show must go on.

Conseil n°1 : ne passez pas en groupe pour les contrôles à l'immigration.

Service migratoire à l'arrivé au Mexique :

Au-delà du conseil de ne pas passer en groupe lors des contrôle de migrations au Mexique, je peux également vous donner un conseil qui vaut de l'or : noter, avant votre départ, l'adresse de votre hôtel, de votre Airbnb ou de l'ami à qui vous allez rendre visite. Une fois là-bas, vous n'aurez pas accès à un internet, et sans adresse, tout va se compliquer. Notez alors l'adresse où vous allez vous loger (peu importe que ce ne soit qu'une résa pour les deux premiers jours) afin de ne pas vous faire surprendre. Pour les mexicains, ne pas connaitre l'adresse où l'on va se loger, c'est suspect. Nous concernant, c'est simplement que nous pensions utiliser le GPS une fois sur place, c'est pour cela que nous n'avions pas noté l'adresse de notre Airbnb.


Conseil n°2 : notez l'adresse de votre hôtel avant de prendre votre avion à destination du Mexique.

Que faire si j'ai dépassé les 6 mois : que faire ?

Si vous arrivez en touriste au Mexique : vous aurez droit à 6 mois sur le territoire mexicain. Cependant, attention, lors de votre arrivé, vous devez indiquer que vous comptez rester 6 mois pour qu'ils vous donnent droit au 180 jours, sinon, ils peuvent également vous donner "seulement" les jours entre votre arrivé et la date de votre départ. Pour anticiper quoi que ce soit (un coup de coeur pour le Mexique par exemple), demandez directement vos 180 jours, ça ne sera que plus simple.

Seulement, vous êtes nombreux à vous questionner sur les démarches à suivre en cas de dépassement des 180 jours. J'ai d'ailleurs eu l'occasion avec de nombreux français dans ce cas, pour faire un tour d'horizon des expériences migratoires au Mexique.

Sur le papier, les risques sont grands, en réalité, ils sont (souvent) exagérés. Je tiens avant toute chose à vous dire, de façon la plus sincère, que ces retours d'expérience ne peuvent pas servir de généralité, il s'agit là de retours d'expérience et j'ai bien conscience que cela peut changer d'un cas à l'autre. Ne vous fiez pas donc à 100% aux informations que je vous transmet dans cet article.

Parmi mes contacts (dont certains travaillent dans des compagnies aérienne), lors des check-in, il ne checkent quasiment jamais le formulaire migratoire, donc vous sortirez sans problème et sans trop de soucis du territoire mexicain. Autre expérience, en cas de perte du FMM, il est possible de le refaire directement à l'aéroport (anticiper un peu, même si cela prend généralement 10 à 15min, mieux vaut prévenir que guérir) pour un coût de 533$MXN (en Décembre 2018). Avec ce nouveau FMM, vous pourez donc sortir du territoire sans problème.

Sortir puis revenir : une bonne idée ?

Vous êtes nombreux à sortir du territoire mexicain avant les 180 jours, pour revenir rapidement et profiter alors d'un nouveau visa de 180 jours. Légalement, vous avez un droit de séjour de 180 jours par an au Mexique, donc cette technique n'est pas une solution légale mais une astuce pour éviter les problèmes. Attention donc, car si vous avez déjà passer 180 jours sur le territoire mexicain, l'immigration mexicaine est en droit de vous refuser une nouvelle entrée sur le sol mexicain - c'est leur droit et vous n'aurez aucun recours. Cependant, d'après les nombreux témoignent que j'ai pu voir circuler, c'est monnaie courante, de sortir et de revenir, et j'aurais tendance à vous dire que cela fonctionne à 90%. Dernier petit conseil, j'ai entendu dire qu'appliquant cette stratégie, il était plus sûr de sortir au moins une semaine du pays : de quoi vous offrir de courtes vacances.
Perte de papiers au Mexique  :

Autre thème, et des plus délicat, la perte de papier d'identité au Mexique. Après avoir vécu cette épisode de ma vie, j'ai pris conscience du stress que pouvait egendrer ce genre dévènement, c'est pourquoi je vous en parlerai dans un prochain article, pour vous aider à relativiser et adopter les bons reflexes en cas de vol/perte de papiers d'identité au Mexique.