Le Mexique n’échappera pas au Covid-19, mais reste à savoir quelle est la situation ici, et quelles sont les mesures prises pour “aplatir la courbe” d’infectés. Point sur la situation du Covid-19 au Mexique, au 6 mai 2020.

Quarantaine, (presque) non obligatoire

Le Mexique est en quarantaine, et cette quarantaine se gère au niveau de chaque État. C’est-à-dire que chaque état du Mexique impose ses règles pour faire respecter au mieux le confinement.

Avant toute chose, la quarantaine au Mexique est fortement recommandée, mais n’est pas obligatoire. Dans l’État de Querétaro, de nouvelles mesures viennent d’être mises en place ce dimanche pour faire respecter davantage cette quarantaine. 

Ces nouvelles mesures implique la justification de chaque déplacement (cependant, pas de formulaire comme en France) et port du masque obligatoire dans les lieux publics.

Articles de premières nécessités

La quasi-totalité des magasins sont fermés pour la situation, dans un premier temps médical, puis pour des raisons économiques. 

La vie au Mexique tourne au ralenti, comme dans une grande partie du monde. Beaucoup de personnes se retrouvent sans emplois, les magasins, les centre commerciaux, les hôtels et une grande partie des restaurants sont fermés et l’économie mexicaine supporte tant bien que mal cette situation.

La règle est simple : seuls les articles de premières nécessités peuvent être vendu, les lieux publics doivent imposer une distance sanitaire de 1,5 m entre deux personnes, le port du masque est obligatoire, les petits magasins et restaurants ne peuvent pas recevoir plus de 10 personnes, le gel antibactérien est obligatoire, etc. 

Respect des mesures sanitaires

Comme de partout dans le monde, certains respectent ces règles à la lettre, d’autres ne prennent autant au sérieux ce problème.

La situation au Mexique est différente à celle de la France. Ici, presque la moitié des travailleurs vivent au jour le jour, le travail informel est extrêmement répandu, l’impact économique est trop fort pour certaines personnes qui n’ont d’autres options que de continuer à travailler.

Si globalement les Mexicains prennent au sérieux ce problème, il existe certaines personnes qui considèrent le Covid-19 comme une conspiration, comme une invention des gouvernements pour prendre le contrôle. Cette théorie est assez répandue ici, et quelques réticents décident de vivre comme si de rien n’était.

Les chiffres

Au Mexique, nous comptons actuellement 26,025 cas confirmés. Ce chiffre croît au rythme de plus ou moins 1000 nouveaux infectés par jour.

Parmi ces 26,025 cas, 16,810 personnes ont été guéries, et 2507 personnes sont décédées. 

Attention avec ces données, qui peuvent ne pas refléter la réalité. Manque de test et de matériel médical et pression économique peuvent nous laisser penser que ces données sont assez éloignées de la réalité (comme nous avons pu le voir aux USA jusqu’à ce que des laboratoires privés soient autorisés à réaliser les tests).

Bien évidemment, ces chiffres sont à relativiser par rapport aux 126,2 millions de personnes qui peuplent le Mexique.

L'impact économique

L’impact économique de cette crise sanitaire va être l’un des principaux problèmes du Mexique post-corona virus.
 
Pour son organisation globale et le manque de soutien aux entreprises, nombreuses sont celles qui vont devoir mettre la clé sous la porte lors de cette crise sanitaire.
 
Comme partout ailleurs, si les entreprises en viennent à fermer, le taux de chômage au Mexique n’en sera que plus élevé, la consommation amoindrie et les salaires réduits. Nous ne rentrerons pas dans les détails d’un cours d’économie, mais l’impact risque d’être important pour le Mexique qui a déjà vu sa monnaie dévaluée face au dollar et à l’euro.

Chaleur et Covid-19

Le virus serait-il sensible à la chaleur ? C’est en effet l’une des théories avancée qui permettrait de relativiser quant à la situation du coronavirus au Mexique. Cependant, les chiffres et la vitesse de transmission du virus au Mexique nous laisse penser que le facteur chaleur n’est pas suffisant pour limiter son impact.

Sans être médecin et ne prétendant nullement connaître un tant soi peu ce virus, je souhaite simplement vous prévenir que l’idée de voyager au Mexique est une très mauvaise idée dans la situation actuelle.

Face au risque sanitaire, aux magasins et aux hôtels fermés, vous ne recevrez pas un bon accueil au Mexique où la faute est mise sur les personnes voyageant en Europe ou en Asie. Un conseil : attendez que tout cela passe pour profiter d’un voyage exceptionnel au Mexique.

Cornovirus : Jusqu'à quand?

Bien malin celui qui saura dire quand s’arrêtera cette crise sanitaire au Mexique. Si le mois de juin est évoqué, d’autres estimations nous emmènent à septembre, octobre ou novembre 2020.

Au vu de l’évolution de la situation, j’ai bien peur qu’un retour à la normale au mois de juin soit quelque chose d’impossible. La courbe de malades continuent de grandir, un retour à la normale prendra son temps comme nous avons pu le voir dans divers pays. 

Il faut également savoir que le Covid-19 est arrivé au Mexique quelques semaines après la France, il faut donc prendre en compte que l’épidémie ne vie pas au même rythme en France qu’au Mexique.

Si un retour à la normale, de façon progressive, est planifié pour le 11 mai en France (non sans controverse), ceci n’est pas comparable à la situation au Mexique.